Pourquoi beaucoup d’entrepreneurs échouent

On dit souvent que l’on maîtrise parfaitement son job/ son poste/ son travail/ sa place au bout de 3 ans. Après il arrive que certains individus veuillent voler de leurs propres ailes et virer leur patron. Après tout si ils sont si bons que ça à leur poste, pourquoi n’iraient t’ils pas se mettre à leur compte et faire exploser les chiffres de leur boîte !

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Joe Girard: le meilleur vendeur de tous les temps)

En réalité ce n’est pas si simple que ça !

On va prendre l’exemple d’un chef cuisinier. A son travail, il cartonne, il fait des entrées, des plats et des desserts délicieux, tout le monde est très content de lui: ses clients, son patron, ses collègues…mais la routine s’installe et notre cuisinier se rend compte que finalement il a de plus grandes ambitions que ça…s’il crée son propre restaurant, au moins les bénéfices iront directement dans ses poches se dit-il. Et peut être deviendra t’il le nouveau Bocuse et il construira un empire…

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: 10 habitudes des personnes les plus riches du monde)

Boosté à bloc, il démissionne, rassemble toutes ses économies et ouvre en grande pompe son restaurant ! La location est parfaite, pour l’ouverture les clients sont au rendez-vous, les employés sont pros…bref scénario idyllique !

Le chef cuisinier ne compte pas ses heures derrière les fourneaux, les factures des fournisseurs s’empilent, il faut payer les employés, les gérer…notre cuisinier décide d’augmenter la cadence…la fatigue se fait ressentir et la qualité de sa cuisine se dégrade… après quelques semaines la fréquentation du restaurant est en baisse…

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: 16 façons d’apprendre à vos enfants à être financièrement indépendants)

Un dimanche, il s’assoit à une table de son restaurant et se demande ce qui ne va pas…pourtant il a tout fait correctement (du moins pense t’il)…il travaille 15 heures par jour et cela ne porte pas, plus ses fruits…Il se dit que peut être il a eu tort d’ouvrir ce restaurant, il aurait du rester employé et continuer à mener une vie « pépère »…

L’analyse:

A vrai dire, même si vous êtes le meilleur chef cuisinier du monde, cela ne fait pas forcément de vous un bon entrepreneur…le problème d’un certain nombre d’entrepreneurs qui débutent est qu’ils étaient auparavant des techniciens…dans le cas de notre chef cuisinier par exemple, il maîtrise l’art de faire la cuisine, par contre il débute dans le domaine du management, de l’administratif, de la comptabilité, du marketing…il est très bon dans son corps de métier (les métiers de la bouche) mais dans les autres domaines qui feraient de lui un bon entrepreneur, il est très « léger » !

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: 7 raisons pour lesquelles vous n’êtes pas encore un millionnaire)

Pour être un bon entrepreneur, et pour que notre chef cuisinier ne ferme pas son restaurant, il faut être à la fois un bon technicien, un bon manager, un comptable, un chef d’entreprise (décisionnaire, visionnaire)…on ne peut pas forcément être bon partout, cela s’apprend,  et aussi il faut savoir déléguer et bien s’entourer. Souvent le problème d’un technicien est qu’il ne sait pas déléguer, c’est pour cela que notre chef cuisinier travaille de plus en plus (15 heures par jour) et que ses résultats sont de plus en plus mauvais !

Conclusion:

Si vous avez un profil de technicien (plutôt travailleur manuel, vous maîtrisez et connaissez votre métier sur le bout des doigts) et que vous souhaitez devenir entrepreneur, voici la recette du succès:

– N’ayez pas la tête dans le guidon et ne vous consacrez pas qu’à la tâche de technicien. Vous allez finir par faire un nombre incalculable d’heures de travail et avec de mauvais résultats.

– Savoir déléguer. Sinon vous finirez par être esclave de votre propre boîte… à vous dégoûter de l’entrepreneuriat !

– Formez-vous au management, à la comptabilité…même si vous embauchez un comptable, cela vous permettra de comprendre le fonctionnement de votre boîte.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Le blogging, le monde du travail tel que vous l’avez rêvé !)

 

Pour en savoir plus sur le sujet, je vous conseille de lire « Le Quadrant du Cashflow pour atteindre la liberté financière » de Robert Kiyosaki et « The E-Myth » (en anglais) de Michael Gerber.

Dans de prochains articles, je vous parlerai des écueils à éviter afin de devenir un bon entrepreneur en fonction de vos différents profils.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: 7 conseils pour investir en bourse)

 

Et vous, avez vous un profil de technicien et êtes-vous entrepreneur ? Vous reconnaissez-vous dans cet article ?


9 réflexions au sujet de « Pourquoi beaucoup d’entrepreneurs échouent »

  1. Salut Chris,

    J’aimerais ajouter un point à ton article.

    Créer un business et créer son emploi n’est pas la même chose.

    On peut créer son emploi comme indépendant et continuer à travailler comme avant, voir plus, pour gagner moins. L’indépendant s’est crée son boulot, mais pas un business. C’est l’exemple de ton cuisinier.

    Créer un business permet de créer de la richesse grâce aux autres et à son travail, le tout sans que tout repose sur soi.

    Comme tu dis, il faut pouvoir déléguer pour créer un business.

    A bientôt

    Julien
    Julien de comment réussir son investissement dans les parkings Articles récents..Ludovic est passionné d’investissement locatif en meubléMy Profile

    • Oui tout à fait Julien!

      2 choses importantes:
      – Dans l’entreprise que l’on a créé, il ne faut pas être quelqu’un qui joue d’un instrument mais le chef d’orchestre!
      – Il faut distinguer le fait de travailler « dans » son entreprise et « sur » son entreprise!

      Un entrepreneur qui a réussi= sa boite peut tourner sans lui!

      Très bonnes remarques, je vois qu’on a les mêmes lectures et intérêts!

      A très bientôt,
      Chris

  2. Bonjour Chris,

    j’ai créé plusieurs sociétés, ma première fut un échec énorme a cause de ça, je savais vendre (a peu prés n’importe quoi a n’importe qui) mais je n’avais aucune compétence de négo, de marketing, d’organisationnel .

    Riche de cet échec, j’ai créé ma deuxième boite, entourée des personnes compétentes pour chaque pôle, et j’étais le trait d’union pour former un ensemble cohérent.

    Du coup, je ne vendais même plus, difficile de déléguer ce dans quoi on est bon, et pourtant, c’est indispensable pour gérer l’ensemble…!
    caroline de psychotrade Articles récents..Carpe Diem!My Profile

    • Oui caroline,

      On sait qu’on est un bon chef d’entreprise quand notre boite peut tourner sans nous!

      A très bientôt,
      Chris

  3. Bonjour,

    Excellente recommandations. The E Myth de Michaël E.Gerber est sûrement l’un des meilleurs livres que j’ai lu au sujet de l’entrepreneuriat. Il vient de sortir son nouveau : The E Myth Mastery. A avoir également.

    Si vous comme ambition de créer votre startup, la meilleure recommandation que j’ai à donner est de vous immerger le plus tôt dans cet univers. Pour cela il existe un livre merveilleux qui est également un évènement qui a lieu un peu partout dans le monde où chacun peut intégrer ou apporter son projet dans le but d’essayer de créer son entreprise en un weekend et plus précisément en 54 heures. Si vous voulez lire ce livre, j’en ai fait la chronique : http://www.roadtoentrepreneur.com/startup-weekend

    Pour moi les entrepreneurs échouent parce que :

    – ils pensent qu’ils ont la meilleure dée du monde sans même avoir cherché leurs concurrents sur leur net
    – ils ne connaissent pas leur concurrents. Du moins, pas assez bien.
    – ils n’ont pas de plan
    – ils ne savent pas qui sont leur clients
    – ils créent un produit ou un service sans même savoir si les clients potentiels vont l’acheter.
    – ils ne s’entourent pas de la meilleure équipe
    – ils n’ont pas assez de connaissance sur l’entrepreneuriat ou d’expérience dans le business.

    Jérémy,
    Jeremy Goldyn Articles récents..Résultat du CONCOURS : « Comment entreprendre peut changer votre vie ? »My Profile

    • Merci Jérémy,

      Comme toujours tes commentaires (tout comme tes articles) fourmillent d’informations utiles!

      A très bientôt,
      Chris

    • @ Jeremy, j’ajouterais qu’ils échouent parce qu’il ne persévèrent pas face à l’echec et qu’ils ne vont pas assez loin dans la flexibilité. Les plans, c’est bien, mais rien ne se passe jamais réellement comme prévu. La connaissance de la concurrence et des clients est nécéssaire, mais pas suffisante

      • Tout à fait Stéphane!

        Il faut ne pas avoir peur d’échouer et apprendre de ses échecs pour pouvoir réussir…Celui qui ne fait pas d’erreurs est celui qui ne fait rien!

        A très bientôt,
        Chris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge