Le pardon

JPIIFaut-il toujours pardonner ?

Théoriquement oui, d’autant plus si on est croyant.

Cependant on rencontre parfois des personnes dans notre vie, qui même si on les pardonne 100 fois, nous feront du mal 101 fois. C’est un peu le drame de certaines personnes, qui toute une vie pardonne encore et encore les « mauvaises personnes » (je mets entre guillemets mauvaises personnes car j’ose espérer que nous sommes tous de bonnes personnes, ou que du moins on naît tous bons…; j’entends par là des personnes qui leur font du mal: par exemple une personne qui vous aime, ne vous demandera jamais de faire une chose qui peut vous nuire ou nuire à une autre personne (ex: « c’est lui/elle ou moi »)).

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: L’ogre Depardieu !)

Aussi, si vous avez affaire à une personne toxique (dont je parle dans cet article), elle n’en a rien à faire du niveau « théologique » de votre démarche, pour elle elle va prendre cela comme une faiblesse (c’est comme être trop gentil par exemple) et cela renforcera son impression qu’elle peut vous manipuler facilement.

Les personnes toxiques sont d’ailleurs très fortes à ce jeu là, soufflant le chaud et le froid sur commande. Elles peuvent être votre pire ennemie et 5 minutes plus tard revenir la bouche en cœur, faire comme si rien ne s’était passé et être particulièrement gentille avec vous.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Les 5 regrets des personnes en fin de vie)

Pour elles, le pardon, elles ne savent pas ce que c’est, elles ne pensent pas que c’est une chance de plus que vous leur donner pour se rattraper, leur donner la possibilité de bien faire les choses (« il n’est jamais trop tard pour bien faire les choses ») et de ne plus vous faire souffrir (et de se sentir mieux elles-mêmes par la même occasion), pour elles cela fait juste partie de leur jeu de domination/soumission/manipulation. Elles ne savent pas déjà discerner le bien du mal (enfin c’est ce qu’on dit d’elles, en général), alors le pardon…

Imaginez un « bon petit catho » face à une personne toxique…c’est une histoire sans fin…

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Le monde du travail…)

Vous ne pourrez malheureusement jamais changer ce genre de personne, la seule façon qu’elles ont de le faire, c’est de prendre elles-mêmes la décision de changer…plus facile à dire qu’à faire…d’autant plus qu’une personne toxique n’a pas envie de changer, puisque tout va bien pour elle, ce sont les autres autour qui souffrent, pas elle. Si elle le vivait mal (et même si elle essaye de vous faire croire que c’est le cas), cela ferait longtemps qu’elle aurait pris des dispositions pour changer son attitude/comportement, reconnaître ses torts, arrêter de mentir…

En parlant de personne toxique, comment pardonner justement une personne qui ne reconnaît pas ses torts ? Qui continue à mentir (alors que vous savez pertinemment qu’elle ment et que c’est prouvé) ?… Quand on est une personne « religieuse », c’est une question très délicate…et même pour n’importe quel individu…

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: La procrastination structurée)

D’autant plus qu’une personne qui ne pardonne pas souffre en général plus que la personne qui lui a fait du mal…comme un poison qui la « bouffe » de l’intérieur…

Donc je pense que la meilleure solution à ce problème, c’est de pardonner la personne…mais pardonner la personne, ne veut pas dire forcément la revoir, ni même lui dire que vous la pardonnez (car après tout, et comme le dirait Mère Teresa, « c’est entre vous et Dieu », et non entre vous et cette personne)…vous êtes juste en paix avec vous même, vous savez que vous avez pris la bonne décision, vous avez dépassé ce problème, vous passez à autre chose…après tout « life is too short », vous ne pouvez pas sacrifier votre vie, votre santé, votre temps, vos relations, votre bonheur…et vous ne pouvez pas aider quelqu’un qui ne demande pas à être aidé, qui ne réalise même pas lui-même qu’il a un problème (qui se ment à lui-même et aux autres, consciemment ou inconsciemment)…

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: De l’amitié…)

Je précise consciemment ou inconsciemment car on dit toujours qu’un toxique n’a pas conscience de l’être (d’être un toxique)…pour ma part je pense l’inverse, je pense qu’un toxique sait très bien ce qu’il fait, il sait très bien qu’il fait du mal, tout est calculé et il pense à l’avance qu’elle va être sa prochaine action contre vous (comme une partie d’échec finalement, mais « nocive »; et où la victime d’ailleurs ne sait même pas qu’elle joue).

Au passage la meilleure solution pour « combattre/contrer » un toxique, c’est de lui faire savoir que vous ne rentrez pas dans son jeu, que vous savez très bien qu’il ment et que les « BS » (« bullshit » en anglais; en français on pourrait traduire cela poliment par les « salades » (« les mensonges »)), les manipulations ça ne prend pas avec vous. Il va se sentir désarçonné. Une personne toxique s’entoure d’ailleurs en général de personnes qu’ils pensent pouvoir manipuler (c’est à dire des personnes qui ont le cœur sur la main, qui pourraient « donner leur chemise », qui rendent service, qui donnent sans rien attendre en retour, qui ont un bon fond, qui sont gentilles, discrètes, timides (qui ne vont pas oser s’opposer)…et je pourrais continuer comme cela longtemps avec la liste des qualités…mais qui pour lui sont des faiblesses qu’il perçoit comme exploitables pour pouvoir arriver à ses fins).

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: 14 choses que les personnes qui ont confiance en elles ne font pas)

Donc ma conclusion, le pardon oui…mais si la personne recommence systématiquement à vous faire du mal après l’avoir pardonné une énième fois, passez votre chemin (pardonnez la sans la revoir ni même forcément lui dire comme je le disais plus haut…) et passez à autre chose. Ne vous inquiétez pas pour elle (les personnes toxiques ont beaucoup de ressources et arrivent la plupart du temps à retomber sur leurs pattes…)…elle se débrouillera sans vous, ne culpabilisez pas…et vous serez étonné vous-même à la vitesse où elle passera à autre chose elle-même.

 

Et vous pardonnez-vous systématiquement ? Avez-vous appris avec le temps à « passer à autre chose » ?


2 réflexions au sujet de « Le pardon »

  1. BONSOIR,
    Oui, les amis, le pardon apaise et libère le cœur.Chaqu’un devrait faire l’expérience.
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge