La méthode pour enfin arrêter de stresser et dormir comme un bébé [Article Invité]

SRArticle invité de Thierry Gallopin (Dr en neurophysiologie, Praticien PNL) du blog www.secrets-du-sommeil.com

Bien que certaines insomnies soient causées par des dysfonctionnements du cerveau, la grande majorité d’entre elles est plutôt due à des problèmes psychologiques et en particulier à la mauvaise gestion du stress et de l’anxiété.
Imaginez alors une méthode qui vous permettrait d’éliminer ce stress, ces pensées et émotions négatives qui vous empêchent de dormir. Imaginez une méthode qui améliorerait la joie et le bien-être. Imaginez une méthode qui vous permettrait de mieux contrôler votre corps et les symptômes liés au stress tel que l’hypertension artérielle, le mal de tête et certains types de douleur.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Avis: « Comment dominer le stress et les soucis »)

Ce traitement existe et il ne coûte rien ! Ce n’est pas une drogue miracle: c’est une méthode associant la relaxation musculaire, l’imagerie mentale et des techniques de respiration.

Avant de vous dévoiler cette méthode, je vais vous expliquer brièvement ce qu’est le stress et à quel point il est utile dans votre vie. En effet, c’est grâce à leur capacité à répondre de manière pertinente à des environnements stressants que nos ancêtres ont pu survivre et s’adapter au fil des siècles. La réponse au stress est un changement physiologique qui apparait lorsque nous faisons face à des situations stressantes et menaçantes. Cet état est généré par l’activation de certaines structures de votre cerveau permettant de répondre efficacement à la situation menaçante.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Ectomorphes: Tout n’est pas perdu !)

D’un point de vue physiologique, le stress va induire différentes réponses dans votre corps:
• Libération des hormones du stress (dont l’adrénaline).
• Augmentation de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque et de la respiration afin de nous procurer plus d’énergie et de la force physique.
• L’acuité de nos sens augmente et nos ondes cérébrales deviennent plus rapides nous rendant plus réactif.
• Diminution de la pression sanguine dans l’estomac et les extrémités, augmentant la pression sanguine dans le cerveau, muscles, coeur, poumons pour préparer à la fuite ou à l’attaque.
• Augmentation de la tension musculaire, un mécanisme de l’évolution qui permettait à nos ancêtres d’évaluer le danger tout en restant immobile pour ne pas se faire repérer par les prédateurs et se préparer à attaquer, s’envoler ou créer une « armure » afin de se protéger des blessures.
• Augmenter la transpiration pour diminuer la température du corps.
• Augmenter le niveau de sucre dans le sang pour réduire la fatigue et augmenter l’énergie.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Et la sieste, vous y avez pensé ?)

Vous avez tous déjà ressenti cette sensation de peur stressante à la vue d’un accident de la route. En quelques millisecondes, vos glandes surrénales libèrent de l’adrénaline dans tout votre corps augmentant alors votre fréquence cardiaque. Si, à ce moment là, vous étiez un peu somnolent, il est certain que votre vigilance augmenterait instantanément.

Une fois le danger passé, vous retrouveriez un état normal.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Relaxez-vous en 2 minutes !)

Notre cerveau a programmé deux réponses radicales au stress: l’attaque ou la fuite. Bien que ces réponses sont parfois très utiles, il est évident que de nos jours, nous ne faisons plus tellement face aux éléments stressants de nos ancêtres. La fuite et l’attaque deviennent donc des réponses de moins en moins adaptées dans nos sociétés modernes. Par conséquent, nous sommes constamment soumis à des situations stressantes sans pouvoir réellement y faire face créant en nous de la frustration, du remord, des regrets, de la culpabilité et toutes autres pensées négatives qui envahissent notre esprit.

Les évènements stressants que vous pouvez rencontrer sont beaucoup plus personnels. Ces « stresseurs » sont plus chroniques et plus fréquents et ils s’installent dans votre vie à votre insu. Votre cerveau ne fait plus la différence entre un élément stressant extérieur ou intérieur. En effet, ce qui est remarquable avec le cerveau, c’est qu’il ne fait pas la différence entre une expérience vécue et imaginée. Par conséquent, une scène imaginée peut être tout aussi stressante que de la vivre.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Un autre regard sur Rockefeller…[Stress])

 

Cependant, il nous est de plus en plus difficile de gérer ces états stressants car nous ne pouvons pas faire comme nos ancêtres qui choisissaient entre la fuite ou le combat. Dans notre société, ces codes ne sont plus acceptables pour faire face à une situation de stress et heureusement d’ailleurs. Vous imaginez ce qu’il se passerait si vous sortiez votre hache à chaque réflexion stressante de vos collègues de travail ou même de votre patron? 😉

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: 5 astuces pour gérer son stress)

Le résultat de cette mauvaise gestion du stress est que l’état de stress devient chronique, inapproprié et l’activation excessive de la réponse au stress est parfois journalière et devient automatique et inconsciente. Il est assez ironique de constater que la réponse au stress qui était sensée nous aider à survivre est également capable de nous détruire aujourd’hui. En effet, plus de 50% des consultations médicales trouvent leurs origines dans la mauvaise gestion du stress:
• Mal de tête,
• Mal de dos,
• Problème cardio-vasculaire, augmentation de la pression artérielle, cholestérol, douleur dans la poitrine, arythmie, constriction des coronaires,
• Syndromes prémenstruels,
• Problèmes gastro-intestinaux, coliques, constipation,
• Problème musculaire,
• Infertilité,
• Anxiété, attaque panique, colère et dépression.

Tous ces symptômes peuvent devenir eux-mêmes des éléments stressants qui aggravent l’anxiété. Un stress chronique peut également diminuer l’efficacité de notre système immunitaire.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Comment optimiser son sommeil et se réveiller en pétant la forme !)

Et pourtant, le stress n’est pas mauvais pour votre vie. Il est indispensable à votre réussite personnelle comme bien gérer la naissance d’un enfant, un déménagement, un mariage, un nouveau travail. Il peut également augmenter vos performances et votre motivation.

Parfois même lorsque le stress est trop important, il vous permet de réaliser certaines priorités dans votre vie. Combien de personnes ont changé leur vie suite à des expériences stressantes.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Comment je suis passé de 71 à 88 kgs en 1 an !)

Le stress devient cependant un problème lorsqu’il est excessif et chronique !

Quel est l’impact du stress sur notre sommeil ?
Le stress est clairement un des premiers facteurs perturbateurs de notre sommeil. Il est l’une des causes principales des insomnies. L’intensité du stress subi est corrélée à l’importance des troubles du sommeil associés. Le stress va agir sur la qualité de votre sommeil en diminuant le sommeil profond et il va fragmenter vos nuits en augmentant les réveils. Lorsque vous êtes stressés, votre corps libère des hormones de stress le jour. Or, ces hormones stimulantes vont également agir la nuit et augmenter l’activité de nos systèmes d’éveil perturbant l’endormissement. Le stress engendre également des pensées négatives surtout avant le coucher et parfois même pendant la nuit. Ces pensées ne feront que stimuler d’avantage les systèmes d’éveil perturbants encore la détente nécessaire à la somnolence. C’est pour cette raison que, très souvent, les insomniaques ont des activités cérébrales plus rapides pendant l’éveil et le sommeil paradoxal (état du rêve).

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Alzheimer: le remède !)

La relaxation comme remède au stress:
De nombreuses données scientifiques démontrent que les techniques de méditation et de relaxations sont capables de contrebalancer les effets des réponses au stress. Les changements physiologiques causés par ses techniques sont:
• Ralentissement des ondes cérébrales,
• Augmentation de la quiétude mentale,
• Réduction de la fréquence cardiaque,
• Réduction du rythme respiratoire,
• Relaxation musculaire.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: De l’amitié…)

Plusieurs éléments sont nécessaires pour obtenir un état de relaxation optimale:
• Trouver un endroit calme, les yeux fermés,
• Trouver une position confortable à la relaxation musculaire,
• Se concentrer sur son rythme respiratoire,
• Ne pas tenir compte des pensées parasites.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: 14 choses que les personnes qui ont confiance en elles ne font pas)

Pourquoi la pratique de la relaxation pendant la journée est-elle également efficace contre les insomnies ?
• Elle limite les réponses au stress et ainsi diminue la libération des hormones du stress pendant le sommeil,
• La relaxation juste avant de se coucher ou au réveil aidera à diminuer les mauvaises pensées, favorisera la quiétude de l’esprit et la relaxation du corps,
• La relaxation va produire des ondes cérébrales similaires à celle du premier stade de sommeil (stade 1) correspondant à la transition entre l’éveil et le sommeil. Cette relaxation/méditation va conditionner le cerveau à passer plus rapidement en stade 2 de sommeil puis en sommeil profond.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: 10 choses que les gens qui réussissent font différemment pour réaliser leurs rêves)

 

La méthode de relaxation qui vous aidera à moins stresser et à mieux dormir:

1. Relâchement musculaire:

• Allongez-vous ou restez assis confortablement et fermez les yeux.
• Concentrez-vous sur la partie basse ou haute de votre corps et ressentez la relaxation se propager sur l’ensemble de votre corps. Prenez le temps de ressentir le relâchement de chacun de vos muscles.
• Ressentez cette détente musculaire qui peut se caractériser par des sensations de chaleur, de lourdeur, de fourmillement, voire même de flottement de votre corps.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Personnes qui ont de la force de caractère: les 13 choses qu’elles évitent de faire)

2. Synchronisez votre relaxation sur votre rythme respiratoire:

Lorsque vous êtes relaxé ou lorsque vous dormez, vous respirez par l’abdomen afin de favoriser l’expulsion du dioxyde de carbone et l’absorption de l’oxygène. En revanche, lorsque vous êtes stressés, vous avez plutôt tendance à respirer par la poitrine en faible amplitude en retenant même parfois votre respiration. L’apport d’oxygène n’étant pas efficace, cela stresse votre organisme créant une accumulation des déchets dans votre sang vous rendant encore plus anxieux.

Une astuce est de mettre une main sur votre poitrine et l’autre sur votre ventre. Faites en sorte de ne faire bouger que la main posée sur votre abdomen et votre rythme respiratoire va ralentir naturellement et augmenter en amplitude.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: PERSONNES TOXIQUES, comment les identifier et s’en protéger)

3. Se concentrer sur un point fixe afin d’esquiver les pensées parasites:

Il n’est pas rare qu’au cours de cette expérience de relaxation, vous soyez parasité par des pensées négatives qui vous empêchent parfois de vous détendre.
Une astuce est de se focaliser sur quelque chose de neutre et répétitif comme par exemple:
• Votre rythme respiratoire,
• Un mot que vous prononceriez mentalement (« Relax », « Zen », « Détente », etc…),
• Associer le mot avec le rythme respiratoire,
• Une image mentale d’une scène relaxante (vacances, plage, montagne, nuage, etc…)

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: 8 raisons pour lesquelles vous n’arrivez pas à vous sortir de « l’effet plateau » !)

4. Ayez une attitude passive:

Ne vous forcez pas à vous relaxer, laissez la relaxation venir à vous. Si des pensées parasites viennent, laissez les passer et refocalisez-vous sur le point 3.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: 38 personnalités qui ont échoué au départ)

En conclusion, si vous avez du mal à gérer votre stress, et que cela vous empêche de dormir et même vous ronge votre vie, alors je vous recommande vivement d’utiliser cette méthode de relaxation quotidiennement à l’heure de la journée qui vous convient. Pour les insomniaques, je conseillerai cette méthode le soir avant de s’endormir. Le fait de prendre l’habitude de cette pratique quotidienne va entrainer votre cerveau à se mettre au « repos » mais également à améliorer ses capacités d’attention. Les pensées parasites vont diminuer progressivement pour finalement disparaitre sans peine. Au bout d’une à deux semaines, les hormones du stress deviendront moins réactives et les effets bénéfiques de la relaxation se répercuteront dans votre manière de penser et d’appréhender la vie.

Par conséquent, vous vous sentirez moins stressé, moins frustré et de meilleure humeur.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Les 3 livres qui m’ont le plus inspiré !)

De plus, les effets négatifs des hormones du stress sur l’endormissement vont fortement diminuer, améliorant drastiquement votre endormissement.

Si vos problèmes de sommeil persistent, je vous invite à prendre connaissance de tous mes conseils et astuces en cliquant ici et retrouver un sommeil de qualité, optimiser vos heures de repos et profiter pleinement de votre vie.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: En parlant d’amour…)

 

 

Et vous, avez-vous des problèmes d’insomnie ? Comment les gérez-vous ?


6 réflexions au sujet de « La méthode pour enfin arrêter de stresser et dormir comme un bébé [Article Invité] »

  1. Il est vrai qu’avec les temps qui courent, le stress est présent en permanence. Les difficultés de la vie notamment dû à la crise, par exemple le chômage, les difficultés au travail et celles de la vie privée nous rendent très nerveux. Ce qui se répercute sur notre sommeil. Du coup, on rajoute à nos problèmes celui de la fatigue. Et nous voilà entré dans un cercle infernal. Pour y remédier, votre méthode est un moyen efficace d’effacer ou du moins de réduire ce stress. Encore faut-il avoir le temps de le faire.

  2. Bonjour

    Je me permets de réagir sur le commentaire précédent de « AB ».
    Cette méthode est efficace et je l’ai pratiqué pendant 15 jours environ.
    Je passais 20 mn à me relaxer le soir avant d’aller me coucher.
    Et bien le fait de passer 20 mn à me relaxer m’a fait gagner environ 30 mn de temps en plus. Comment est-ce possible ?
    Le fait de me relaxer avant de me coucher a permis d’améliorer la qualité de mon sommeil. Et ainsi au lieu de dormir 8h d’un sommeil de qualité moyenne, seulement 7h d’un sommeil réparateur me suffisait.
    Faites le calcul ! Et voilà encore un bénéfice de la méthode de relaxation.

    Alors ne vous privez pas et agissez, vous n’en retirez que du positif.
    Et dans 15 jours venez mettre un commentaire de votre expérience.

    Cordialement
    Xtof

  3. Bonjour !

    Merci pour cet article ! C’est toujours agréable d’avoir des informations aussi détaillées et complètes. J’ai découvert deux nouveaux blogs passionnants !

    A bientôt
    Gabrielle

  4. Bonjour, j’ai lu votre article sur le sommeil. J’ai déjà eu des problèmes avec ça et j’ai utilisé des méthodes que vous énumérez. Aujourd’hui ma qualité de sommeil va bien. J’ai actuellement dans ma famille, ma sœur qui vit des gros problèmes de sommeil et je vais lui recommander d’aller visiter votre site pour s’aider. Je lui ai énuméré plusieurs étapes mais elle n’arrive pas à obtenir des résultats. Peu être venant d’une autre personne cela procurera son effet.
    Françoise.

  5. Merci pour cet article très bien détaillé et pour ces conseils astucieux. Le sommeil est en effet très important puisqu’il nous permet de rester au top de notre forme et de consolider notre mémoire. Et j’ajoute également qu’il n’y a rien de mieux pour soigner l’insomnie que la méthode naturelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge