8 raisons pour lesquelles vous n’arrivez pas à vous sortir de « l’effet plateau » !

PE2Voici un résumé d’un livre que j’ai particulièrement apprécié: « The Plateau Effect: Getting from Stuck to Success » (qui pourrait se traduire comme suit « L’effet plateau: D’être coincé, au succès » mais qui n’existe pas en français (du moins pas encore)) de Bob Sullivan et Hugh Thompson.

Il nous est tous arrivé d’atteindre des plateaux…

 

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: De l’amitié…)

Les culturistes et les personnes au régime le savent bien. Ils commencent un nouveau régime, font de la musculation. Pendant 10 jours ou plus, les résultats sont fantastiques, même inspirant. Perte de poids de 2 kilos, 10 kilos de plus au développé/couché… Mais aux alentours de deux semaines de travail, ils se retrouvent face à un mur. La balance semble « cassée ». Ils ne progressent plus en gain de force. Ils ont cruellement atteint un plateau !

Les plateaux vous volent vos succès. Ils font que votre dure labeur n’a aucune valeur. Ils tournent la chance du débutant en erreur d’initié. Ils peuvent même vous faire paraître paresseux, stupide, irréfléchi, ou sans amour. Et vous n’êtes pas ça. Vous vous êtes juste battu contre un ennemi invisible.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: 14 choses que les personnes qui ont confiance en elles ne font pas)

Les auteurs de ce livre croient que « l’effet plateau » est une loi de la nature, aussi réelle et aussi percutante que la gravité. Il est directement dans notre code génétique, et sur la planète que nous habitons. L’effet plateau explique pourquoi le monde est plein de stars éphémères, pourquoi toutes les bonnes choses ont une fin, pourquoi toutes les tendances finissent par tomber, pourquoi la plupart des gens obtiennent moins de résultats pour plus d’efforts, et comment vous pouvez les percer (les plateaux), encore et encore.

Si vous êtes coincé, un de ces démons est probablement à blâmer. Rappelez-vous, ce qui vous aide à sortir de votre plateau aujourd’hui ne fonctionnera plus demain – et vous devrez essayer une autre méthode. Briser des plateaux nécessite un ré-étalonnage constant – il faut un peu de ceci et un peu de cela. Dans la liste ci-dessous, je vous montre ce que « ceci » et « cela » sont vraiment pour vous, aujourd’hui et à l’avenir.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: 10 choses que les gens qui réussissent font différemment pour réaliser leurs rêves)

1er élément: Immunité

Les gens, les relations, les entreprises et même les processus physiques deviennent immunisés contre les mêmes techniques, les mêmes approches, les mêmes solutions. L’immunité est peut-être la force la plus fondamentale de l’effet plateau. Tout le monde a connu ce que c’est que d’être à l’abri de quelque chose: c’est peut-être le fait d’être avec votre conjoint, l’odeur de l’ail dans un restaurant italien, ou les effets de votre deuxième bière. L’immunité peut être frustrante – ce qui a si bien fonctionné hier ne va pas fonctionner aujourd’hui.

Solution: La diversité

La « Kryptonite » de l’immunité, c’est la diversité. Vous avez à faire bouger les choses et être radical. Essayer différentes approches, techniques ou procédures peut vous dé-scotcher d’un plateau d’immunité.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Personnes qui ont de la force de caractère: les 13 choses qu’elles évitent de faire)

2ème élément: L’ « algorithme glouton »

L’ « algorithme glouton » est un concept emprunté au domaine des mathématiques. Voilà comment cela fonctionne: vous choisissez toujours la meilleure solution à court-terme et ignorez les résultats à long-terme. Comme c’est le cas en mathématiques – et dans la vie – la meilleure solution à court terme conduit rarement au meilleur résultat à long terme.

Solution: Déployez votre horizon de gratification

La cupidité à court terme est mauvaise, mais la cupidité à long terme est réellement bonne. Pour aller au-delà de l’ « algorithme glouton », vous devez penser à des solutions à plus grande échelle de temps. Quelqu’un suivant l’ « algorithme glouton » (mus par l’avidité à court terme) ne serait jamais allé à l’école de médecine – l’étudiant est en train de s’endetter car il n’a pas de revenu durant ses années d’études. Quelqu’un qui pense à un horizon de 10 ans au lieu d’un horizon de 1-2 ans voit les chèques à six chiffres qui vont éventuellement arriver.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: PERSONNES TOXIQUES, comment les identifier (et s’en protéger))

3ème élément: Mauvais timing

Si vous travaillez dur, mais que vous êtes coincé dans un plateau, peut-être est-il temps de prendre une pause. Quand vous faites quelque chose – et plus précisément, lorsque vous ne faites pas quelque chose – c’est essentiel. La clé est de prendre le contrôle de quand vous appliquez votre effort, pas seulement combien d’effort vous appliquez.

Solution: Attendez

Si un mauvais timing vous a coincé dans un plateau, rappelez-vous, les périodes de repos et d’inactivité sont tout aussi importantes que les périodes d’effort important, tout comme le silence entre les notes fait partie de la musique. Si vous utilisez le temps comme un outil, vous pouvez littéralement attendre votre moyen et le moment opportun de sortir d’un plateau.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: 38 personnalités qui ont échoué au départ)

4ème élément: Problèmes de flux

Chaque fois que les choses semblent bien se dérouler, parfois le moteur tombe en panne. Plus précisément, vous pouvez tomber sur l’un de ces quatre dysfonctionnements:

Erosion: Parfois, nous épuisons les ressources dont nous avons besoin pour réussir. Peut-être que nous manquons de capital, ou de temps, ou de travailleurs qualifiés. Lorsque vous êtes sur un plateau d’érosion, le progrès tend à se dégrader lentement comme si une ressource critique était engloutie dans le temps.

Solution: Trouver un contrepoids, quelque chose qui remplace la ressource que vous consommez. Si vous ne pouvez pas trouver un contrepoids, vous pourriez ne pas être dans un plateau. Vous avez peut-être atteint un point terminal.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Les 3 livres qui m’ont le plus inspiré !)

« Fonction étagée » (ou « fonction en escalier »): Parfois vous voulez ajouter un peu plus de quelque chose, mais ce truc est uniquement disponible en grande quantité. Le résultat est une augmentation des coûts, de l’effort fourni, ou un avantage. Nous appelons ces choses « fonctions étagées ». Si vous n’êtes pas au courant que quelque chose dont vous avez besoin suit une « fonction étagée », vous pouvez atteindre un plateau parce que l’investissement supplémentaire ne conduira pas à une amélioration notable.

Solution: Essayez de lisser votre « fonction étagée ». Parfois, cela peut être fait en identifiant une autre personne ou une entreprise qui a des pics complémentaires aux vôtres. Si vous pouvez regrouper vos ressources, vous pouvez partager le coût de l’étape et la faire ressembler davantage à une rampe de lancement.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: En parlant d’amour…)

« Goulots d’étranglement »: un « goulot d’étranglement » est la partie du système qui casse en premier et ralentit tout le reste. Négliger d’identifier un « goulot d’étranglement » peut apporter un flux jaillissant d’un liquide inattendu.

Solution: L’astuce est de savoir où le « goulot d’étranglement » se situe, et la route créative votre moyen de contourner cela.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Comment gagner un débat dans 100% des cas)

5ème élément: Données faussées

Nous réagissons souvent en fonction de données faussées. C’est comme marcher dans une salle avec des miroirs déformants, et de prendre une décision importante en fonction de l’image (grosse ou fine) que vous voyez. Parfois, nous mesurons les mauvaises choses ou nous évaluons de manière inappropriée le risque. Dans d’autres cas, nous sommes victimes d’erreurs psychologiques communes avec les données, telles que les réactions excessives à l’information la plus récente que nous ayons reçue, nous nous attardons trop sur les coûts irrécupérables, ou nous nous conformons à ce que nous pensons que les données nous disent.

Solution: Reconnaître le signal, ignorer le bruit

Le siècle des Lumières nous a apporté la méthode scientifique. La clé consiste à enlever les impuretés des données et à reconnaître que vous êtes peut-être en train de regarder à travers un objectif qui pourrait être trompeur. Chaque type de distorsion à son propre remède, mais le lien qui les unit est de chercher une vérité de base des données au milieu du chaos.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: L’histoire fascinante d’Abraham Lincoln)

6ème élément: Distraction

Il est facile de tomber victime de l’illusion du multitâche et de se laisser distraire. La distraction est l’ennemi de l’adaptation et peut vous conduire tout droit vers un plateau. Comment savons-nous quand et quoi nous devons changer pour vivre dans un monde de distractions ?

Solution: Écoute radicale (« radical listening »)

Si vous prenez une page de comédie d’improvisation – où vous regardez la vérité dans ce que les autres ont à dire et en tirer parti à travers la stratégie du « oui … et » – vous obtiendrez une compétence que nous appelons l’écoute radicale. C’est un mode d’engagement actif, où vous êtes en harmonie avec votre entourage, en vous adaptant et en étant à l’écoute.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: La chance est une compétence)

7ème élément: Echouer lentement

L’échec lent est naturel car il est difficile de dire que la situation est progressivement en train de s’aggraver. Souvent, l’aggravation progressive de la situation arrive plus lentement que ce les psychophysiciens appellent « la différence à peine perceptible« . « La différence à peine perceptible«  contribue à expliquer pourquoi nous continuons à aller de l’avant quand nous sommes dans les affres d’un plateau – nous ne réalisons tout simplement pas combien nous obtenons en moins pour les mêmes efforts.

Solution: Echouer rapidement

Une fois que vous comprenez « la différence à peine perceptible« , vous pouvez contrer ses effets. En mettant en place des repères clairs, vous pouvez objectivement voir comment vous progressez, comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, le corriger et avancer. Il est important de se rendre compte si vos efforts finiront par tomber à l’eau en accélérant l’échec. Cette capacité à échouer rapidement est essentielle, surtout quand les problèmes sont en train de changer rapidement.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Et si vous gagnez au loto ?)

8ème élément: Le perfectionnisme

« Le mieux est l’ennemi du bien ». Le désir de perfection tue les débuts – ce n’est jamais le bon moment pour commencer, et même si vous le faites, une tâche n’est jamais complète, car elle doit correspondre à un standard impossible à atteindre. Un plateau de perfection est semblable à un plateau d’inaction.

Solution: Premiers pas, etc

Accepter que la perfection n’est pas réalisable. Se concentrer sur le fait de faire le premier pas, et puis le deuxième. Il y a quelques trucs qui peuvent vous aider, comme la « procrastination structurée » (dont je parlerai dans un prochain article) et se fixer des dates limites non-modifiables (mais libératrices).

Comprendre pourquoi nous atteignons un plateau peut nous aider à arrêter de perdre du temps sur des choses dont nous avons cessé d’obtenir de la valeur et de se concentrer sur d’autres choses qui tirent mieux parti de notre temps et notre énergie. Au lieu d’être coincé dans une série de plateaux, vous vous retrouverez en train d’escalader des montagnes qui semblaient toujours hors de portée. Et lorsque vous atteindrez le sommet, comme tous les alpinistes le savent, vous verrez qu’il y a toujours de nouvelles montagnes à gravir. Cette fois, cependant, vous n’aurez pas l’impression de tourner en rond. Vous progresserez rapidement et irez de plus en plus haut.

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Etre occupé et être productif sont 2 choses différentes ! [3 conseils pour améliorer votre productivité])

Ceux qui « masterisent » l’effet plateau,  ceux qui peuvent identifier un plateau et passer au-delà, vont laisser les stars éphémères mordre la poussière.

PEC

 

Bob Sullivan et Hugh Thompson sont les auteurs de  » The Plateau Effect: Getting from Stuck to Success « . Avec plus de 40 ans d’expérience à eux 2 recherchant, écrivant et analysant les systèmes et la nature humaine, leur livre vous aidera à passer aux travers des plateaux de votre propre vie.

 

 

 

 

(Un autre article qui pourrait vous intéresser: Persévérons !)

 

 

Et vous quelles sont vos astuces pour « casser » l’effet plateau ? Pour sortir d’un plateau ?


5 réflexions au sujet de « 8 raisons pour lesquelles vous n’arrivez pas à vous sortir de « l’effet plateau » ! »

  1. Très intéressant votre article, je vous en remercie, pour ma part, la seule façon de sortir de l’effet plateau est de se mettre dans un pétrin, pour ensuite se débrouiller pour s’en sortir 😛

  2. Chris, ton article est une révélation fulgurante. Je n’ai pas lu le bouquin sur l’effet plateau mais je vis tous les jours avec une petite voix qui m’en parle. quand à toi Mickael, hormis le fait que je sois boulanger, je fonctionne exactement de la même manière que toi: dès que je stagne, je m’en remet une bonne louche et je me débrouille ensuite pour m’en sortir. C’est un peu suicidaire mais c’est une sorte de challenge qui force la progression. Je me retrouve régulièrement à ramer dans les rouleaux proche du rivage que je viens de quitter en espérant avoir assez de ressources pour tenir jusqu’au large où les eaux sont censées être plus calme. Jusqu’ici je tiens même des cadences au delà de ce que je pensais humainement possible (20 à 22 h de travail physique/jour, 7/7 pendant 2 mois par exemple). l’équivalent de 4 de mes salariés. il faut y croire et perseverer

    • David,

      Le fait que ça devienne difficile, ça peut être bon signe…ça veut dire qu’on approche du but.

      Persévère mais fait attention à ta santé quand même…tu ne peux pas continuer à ce rythme là…c’est assez « marrant », ce n’est pas la première fois que j’entends parler de ce type d’horaires dans la boulangerie…je connaissais un boulanger à Miami qui avait le même rythme et pas forcément beaucoup de résultat derrière…ya un truc à revoir…dans ces cas là, il faut se poser, faire le point et voir ce qu’il y a à modifier dans l’organisation…

      A très bientôt,
      Chris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge