10 questions à une auteure [Sophie Adriansen]

LDFSADans la lignée de mes autres interviews (Rudy Duong, Gerry Blyenberg, Fabien Geeraerts), aujourd’hui je reçois sur Ambition libre une auteure cette fois-ci.

Vous avez peut être déjà entendu parler d’elle dans les medias, et notamment pour la sortie récente de son livre « Louis de Funès« .

J’ai l’honneur d’accueillir aujourd’hui Sophie Adriansen.

Voici donc ses réponses:

1- Qui es-tu ?  

Je suis Sophie Adriansen. Après des études longues et une première vie de salariée, je me consacre entièrement à l’écriture. J’ai à ce jour publié huit livres : deux témoignages, deux romans, une « histoire courte », une biographie et deux ouvrages pour la jeunesse. (Si vous souhaitez en savoir plus sur Sophie, je vous conseille d’aller faire un tour sur son site: www.sophieadriansen.fr).

2- Depuis quand es-tu auteure ?  

Il y a plusieurs réponses à cette question… J’écris depuis toujours, j’inventais déjà des histoires avant de savoir tenir un crayon. Je pourrais donc répondre « depuis plus de vingt-cinq ans ». Mon premier livre a été publié en novembre 2010, et il y a une tendance à considérer qu’on ne devient auteur qu’à partir du moment où un premier livre existe en librairie. Une réponse alternative pourrait donc être « depuis près de trois ans ».

3- Pourquoi avoir choisi d’être auteure ?   

J’ai toujours eu ça en moi. L’envie de dérouler les phrases, de chercher la meilleure façon de dépeindre une idée, un sentiment, une action, de trouver quelque chose de plus juste encore que ce que j’avais imaginé. Par ailleurs, je suis plus à l’aise à l’écrit que dans la vie… J’ai pris la décision de recentrer mon existence entière autour de l’écriture quand j’ai compris que là était ma place.

4- Les principaux challenges auxquels tu as dû faire face ?

Il a fallu non pas justifier mais expliquer mon choix. Les sceptiques sont nombreux, les jaloux aussi, les inquiets encore, qui parviennent parfois à communiquer leurs doutes. C’est un effort constant de poursuivre dans la voie que l’on sait être la bonne pour soi. Mais sur cette voie, il y a aussi quantité d’individus remarquables, généreux, animés de bonnes intentions, qui m’ont fait et me font encore grandir. Il faut aussi se faire connaître, un défi que seul le temps permet de relever. En outre, le challenge financier, matériel, est un challenge quotidien ou presque. Dans ce domaine comme dans bien d’autres, rien n’est acquis, il faut repartir de (presque) zéro à chaque fois, les rémunérations sont faibles et aléatoires. Il faut pouvoir supporter la précarité sans en être paralysé.

5- Comment organises-tu ta journée ? As-tu des routines de travail ?

Je mène toujours plusieurs projets de front, et je passe de l’un à l’autre comme je l’entends. Aussi, je n’ai pas deux journées identiques, et c’est aussi ce qui me plaît. Je reste parfois scotchée à mon ordinateur de 9h du matin à minuit, tandis que d’autres jours je n’écris pas une ligne par ce que je lis, fais des recherches, rencontre des gens pour un nouveau projet, etc. L’écriture se fait aussi sans écrire…

6- Quels sont tes objectifs à long-terme ?

Que les projets d’écriture que l’on me propose ne perdent pas en intérêt, que les conditions dans lesquelles on me propose de les réaliser s’améliorent, que les textes que je propose spontanément reçoivent un accueil favorable.

7- As-tu un mentor ou un modèle ? 

Ce sont plutôt des références, des écrivains, des textes en particulier, des phrases, ou « des gens de la vraie vie » qui sont une constante source d’inspiration. L’idée n’est pas de copier, seulement de m’en nourrir.

8- Quelles sont les qualités d’un bon auteur ?

Savoir désobéir et s’impliquer dans ce qu’on écrit. C’est ainsi qu’on peut tendre à la justesse.

9- Des conseils pour un auteur en herbe ?  

S’écouter, ne pas être dans l’urgence. Ecrire en permanence, faire feu de tout et lire, lire, lire encore.

10- Et si c’était à refaire ?

Je re signe tout de suite, sans rien changer.

SA

 

 

 

 

 

Sophie Adriansen

 

Et vous, souhaitez-vous franchir le pas et devenir auteur ? En êtes-vous déjà un ou une et vous retrouvez-vous dans les réponses de Sophie ?


4 réflexions au sujet de « 10 questions à une auteure [Sophie Adriansen] »

  1. Bonjour Chris, bonjour Sophie,

    petite question pour Sophie :
    As-tu, à un moment ou à un autre dépassé une croyance particulière qui t’a permis de faire un bond en avant dans ta démarche d’écriture ? comme une sorte de déclic, ou un événement qui a recadré ta manière voir les choses ?

    Merci !
    Jean-Philippe

  2. Bonjour Jean-Philippe,
    Il y a eu un déclic, en effet. Comme beaucoup d’adultes, j’ai besoin d’autorisations pour faire les choses. Un jour, ma route a croisé celle de quelqu’un qui a compris à quel point l’écriture m’était vitale et me l’a fait admettre. J’ai décidé de l’écouter… et surtout de m’écouter moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge